samedi 1 avril 2017

Ray Shepard tome 1 - Amnésie



Synopsis :


« Mon frère, si tu crois encore assez en quelque chose pour t’y raccrocher, fais-le ; car je vais te retrouver et te tuer. »


Chronique :


Ray Shepard est une lecture qui m'a chamboulé à bien des niveaux, n'en ressortant pas indemne.

Dès le départ, Morgane plonge le lecteur dans une ambiance sombre et inquiétante, démarrant pied au plancher. J'ai été immédiatement happé par cette atmosphère oppressante, pour ne plus en ressortir. Il se dégage rapidement quelque chose d'envoûtant, de terriblement attirant. 

Les personnages mis en scène y sont pour beaucoup, car la plupart ont du charisme à revendre. Morgane leur a donné à chacun une personnalité et une aura qui les rendent aussi intriguants qu'attachants, et même détestables pour certains. J'ai vraiment aimé le fait que Morgane s'attarde sur chacun d'entre eux, permettant au lecteur de connaitre leur histoire, leurs sentiments, leur personnalité... Elle leur donne une profonde humanité.
Ray Shepard, le personnage principal, est l'exemple même du charisme. Imparfait, il est surtout complexe et mystérieux. Je ne l'ai jamais trouvé mauvais, car selon moi, son vécu l'a poussé à adopter une attitude pour le moins asociale, mais je me suis toujours persuadé qu'au fond, il a une belle personnalité. Je suis parvenu à m'attacher à lui, car il défend de belles valeurs et sa psychologie est très travaillée.
J'ai aimé la plupart des personnages, comme Kaily (qui se révèle de plus en plus intéressante au fil de l'histoire) ou encore Matt. Mais mon personnage préféré avec Ray Shepard est assurément Mariah. Elle dégage quelque chose qui est à la fois sauvage et mystérieux. C'est une fille maligne, avec ses qualités et ses défauts, que j'ai trouvé vraiment attachante. Comme Ray, elle possède un magnétisme qui intrigue et fascine en même temps. 
Ce qui fait la force des personnages également est leurs interactions. Elles sont très travaillées, naturelles et intimistes. Les émotions sont de ce fait très palpables, à un point tel que j'avais toujours l'impression de me trouver aux côtés des personnages et de vivre leurs situations. 

L'écriture de Morgane magnifie tout cela. Même dans les passages où elle s'attarde sur les sentiments des personnages, je ne me suis jamais ennuyé, tellement elle parvient à rendre le tout vraiment prenant. Les mots sont soigneusement choisis, réfléchis, bref, son écriture m'a charmé par sa fluidité et sa puissance émotionnelle.

Quant à l'intrigue, celle-ci est d'une grande cohérence. Elle est bien pensée, construite avec soin, Morgane prenant le temps de distiller les infos mais sans en faire trop, gardant toujours l'effet de surprise. Rien n'est laissé au hasard, les nerfs du lecteur étant mis à rude épreuve. Certains évènements m'ont même déchiré le cœur, c'est dire. Entre trahisons, coups de théâtre et flashbacks, le lecteur en a pour son grade. Là aussi l'émotion est au rendez-vous, car Morgane s'attarde également sur les relations familiales, donnant du corps à l'ensemble et un surplus de sensations. C'est en cela qu'il y a finalement beaucoup à apprendre d'une telle histoire, car malgré sa noirceur, elle prône de belles valeurs et une humanité indéniable, nous faisant comprendre l'importance des relations et la soif de pouvoir de l'humain, entre autres choses.

Dernier point et non des moindres : la magie utilisée. C'est bien simple, l'ambiance urbaine et réaliste du roman donne encore plus de mordant au système de magie. L'alchimie est quelque chose qui m'émerveille, me faisant penser à la sorcellerie, et l'utilisation du double animal, reflétant la moitié d'âme de la personne, rend cette magie délectable. Les combats sont décrits avec une intensité et une précision qui m'ont laissé sans voix. C'est imagé au possible, et les sensations sont électriques. Morgane a donc donné à sa magie (et même à l'ensemble de son œuvre) un côté à la fois original et intimiste. 

J'ai du mal à décrire à quel point cette lecture, à la fois fascinante et envoûtante, m'a marqué. Cette histoire est plus mature qu'il n'y parait. Morgane a construit un univers avec ses propres codes. Un univers sombre, attachant, oppressant par ses personnages et leurs mystères. 

Ray Shepard est un coup de maître de la part de son auteure, et un sacré coup de cœur pour ma part. Honnêtement, Morgane a tout d'une grande, et son livre mérite vraiment d'être connu par le plus grand nombre. Oui, ce n'est pas un classique et il n'est pas publié par une grande maison d'édition, mais le talent ne se range pas dans une case. Morgane en a énormément, de même que les éditions Plume Blanche. Car pour avoir accepté de publier un roman aussi magnifique, il en faut certainement, de même qu'une intuition indéniable.

3 commentaires:

  1. Ce livre me tente énormément ! Je l'avais déjà vu passer chez les éditions Valentina !

    RépondreSupprimer
  2. Il vaut vraiment le coup, il ne faut pas hésiter ! La réédition chez Plume Blanche est superbe (il n'existe plus chez Valentina, la maison ayant fermé) !

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour j'apprécie beaucoup votre blog. je vous ai apporté un vote. n'hésitez pas à venir visiter mon blog " voyage onirique " en lien ici : http://lanuitdesblogs.fr/blog/voyage-onirique.html. Bonne chance.
    au plaisir

    RépondreSupprimer